Comment choisir un motoculteur

0
77

Toute personne ayant l’expérience du jardinage sait combien il est difficile de préparer un nouveau jardin et de bien mélanger et gérer le sol au fil du temps. Si votre jardin est d’une certaine taille (et même s’il ne l’est pas vraiment), il peut être épuisant et dur pour votre dos, surtout en vieillissant.

Les motoculteurs rendent le travail beaucoup plus facile. Ils apportent une bonne quantité de puissance au travail et font la majeure partie du travail à votre place, ce qui vous permet de l’effectuer plus rapidement et sans dépenser autant d’énergie. Pour les agriculteurs et les jardiniers, ils constituent un outil inestimable.

Si vous en avez assez du travail pénible du jardinage et que vous êtes prêt à laisser la barre vous soulager d’une partie de vos efforts, voici les principales choses que vous devez savoir avant d’en choisir une.

Types de motoculteurs

La première décision à prendre pour choisir un motoculteur est de savoir quel type de motoculteur utiliser. Vous avez quelques options à considérer en fonction du niveau de puissance dont vous avez besoin et du type de travail que vous allez effectuer.

Motoculteur électrique

Beaucoup de gens appellent les cultivateurs des talles, mais ils constituent une catégorie distincte des talles de jardin plus résistantes qui sont également disponibles. Les cultivateurs sont des outils relativement légers et abordables qui permettent de remuer le sol. Contrairement aux talles plus grandes et plus puissantes, ils ne sont pas aussi utiles pour innover, mais si votre jardin est déjà établi, ils peuvent quand même faciliter une grande partie du travail d’entretien.

Les cultivateurs sont généralement plus faciles à utiliser que les talles, car ils sont à la fois plus légers et disponibles en modèles électriques, qui nécessitent moins d’entretien. Si vos besoins en matière de jardinage ne sont pas trop importants, elles constituent une solution abordable pour simplifier la quantité de travail que vous devez effectuer.

Motoculteurs

Les motoculteurs sont des machines plus grandes qui apportent assez de puissance pour défricher le sol, tout en étant utiles pour remuer et labourer. Ces motoculteurs fonctionnent à l’essence et sont disponibles en différentes tailles, puissances et coûts. Il existe trois catégories différentes de motoculteurs, définies par l’emplacement des dents et leur mode de fonctionnement.

Les motoculteurs à dents frontales

Avec les motoculteurs à dents frontales, deux dents sont situées sous le moteur, devant les roues du motoculteur. Elles sont plus puissantes que les cultivateurs, mais moins que les autres types de motoculteurs. Leur conception les rend faciles à manœuvrer, ce qui les rend particulièrement utiles dans les jardins où les rangs sont étroits.

Vous aurez peut-être encore du mal à défricher de nouvelles terres avec ces machines, mais elles sont parfaites pour désherber entre les rangées, mélanger la terre et composter. Elles se situent entre les cultivateurs et les motoculteurs à dents arrière, tant en termes de puissance que de coût.

Motoculteurs à dents arrière

Les motoculteurs à dents arrière sont votre option la plus puissante. Si vous devez creuser un nouveau jardin, surtout si le sol est dur, c’est le type de motoculteur qui vous permettra de gérer le travail. Ces machines ont de grandes roues avec des dents situées à l’arrière de la machine. Les motoculteurs à dents arrière offrent plusieurs options quant à la direction dans laquelle les dents peuvent tourner. Certaines machines tournent vers l’avant, d’autres vers l’arrière, et d’autres encore offrent les deux.

Motoculteurs à dents verticales

Moins répandus que les autres types de motoculteurs mentionnés ici, les motoculteurs à dents verticales sont une option relativement nouvelle sur la scène. Ces machines ont des dents qui coupent vers l’avant dans le sol, plutôt que vers le bas comme le font les modèles à dents avant et arrière. Cela les rend plus rapides et plus faciles à utiliser. Elles fonctionnent bien aussi bien pour défricher de nouveaux jardins que pour labourer et remuer la terre dans les nouveaux.