Hydroponie ph qui monte : Que dois-je faire ?

0
361

Quand vous pensez débuter dans la culture hydroponique, c’est plus rassurant de posséder de connaissance de base en matière de chimie. En effet, la gestion du pH figure parmi les problèmes à gérer quand on opte pour cette pratique agricole. Plusieurs questions peuvent se poser alors : pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Comment utiliser un testeur pH et les additifs permettant de réguler le pH. En tout, on est confronté à un tas de questions qui nécessitera de réponses. Mais le problème le plus fréquent se pose quand le niveau du pH ne cesse de monter. Toutefois, des solutions restent à disposition pour se débarrasser de ce blocage.

L’utilisation de liquides ou d’additifs de régulation de pH.

Pour assurer une récolte fructueuse dans une culture hydroponique, la bonne gestion de l’eau demeure un critère à respecter. D’ailleurs, c’est le moyen de transport des éléments nutritifs de chaque plante. Donc, il faut bien gérer le potentiel hydrogène ou le pH de l’eau utilisé en hydroponie afin que cette mesure ne nuise pas à la qualité de la culture. Quand elle monte, rien n’empêche de faire usage d’un liquide ou d’un additif permettant de la diminuer. Ici, il s’agit du pH down. Il se pourrait aussi que le pH baisse. Pour le réguler, il suffit d’opter pour le pH up. En effet, le pH en culture hydroponique devrait être proche de 6 afin que la culture soit un succès. Ce changement ne peut être constaté qu’avec un testeur adapté. Donc toute personne utilisant le système hydroponique doit être en possession d’un testeur pH et apte à l’utiliser correctement. D’ailleurs, une large gamme de testeur et de régulateurs de pH existe dans le marché.

Le changement d’eau comme solution

Quand l’utilisation de régulateurs de pH ne semble plus une solution adéquate pour maintenir le pH recommandé de la solution nutritive d’une culture hydroponique, il faut se songer alors à changer totalement l’eau qui irrigue la culture afin d’éviter un impact sur le développement des plantes. Toutefois, le changement s’opère quand vous constatez un changement anormal et fréquente du pH après avoir usé d’un liquide ou d’un additif de régulation. En général, le pH ne cesse de monter malgré le recours à ces substances maintes fois. Après tout, on peut dire que l’usage de ces éléments demeure provisoire et ne résout pas complètement la fluctuation. Le changement périodique de l’eau se présente alors comme une solution idéale et parfaite afin de maintenir le niveau de son pH proche de 6.

En tout, il faut bien vérifier régulièrement cette mesure dans le but de mieux prévenir une anomalie sur la culture. Une bonne gestion du pH permet aussi d’économiser de l’eau. En effet, comme déjà mentionné en haut, le changement d’eau doit s’effectuer à condition que les régulateurs de pH ne fassent plus ses effets. Autrement dit, le pH change constamment et fréquemment durant cette période. En outre, le maintien du niveau du pH à son niveau normal permet une bonne accumulation des solutions nutritives au sein de chaque plante.