Plantation de la vigne au jardin

0
119

Nombreux sont les jardiniers souhaitant s’aventurer dans la plantation de la vigne au jardin, mais peu d’entre eux connaissent toutes les étapes et recommandations pour réussir à coup sûr ces travaux de jardinage. Cet article de Lantre Autre, votre magazine dédié à la maison et au jardin, reprend d’une façon synthétique et claire les meilleurs conseils de vignerons experts tels que Viticabrol pour planter et faire pousser de la vigne et des raisins chez vous facilement.

Le choix du cépage

Avant de débuter cette plantation, il est bien évidemment essentiel de vous procurer les plants de vignes adaptés à votre sol, votre situation géographique et vos préférences gustatives. Concernant le goût, vous serez les plus à même de choisir les meilleures variétés en lisant leurs descriptions en jardineries ou sur les sites de vente en ligne. Qu’il s’agisse de Muscat, de chasselas, d’Isabelle, de Noah ou bien encore de Servant.
Par contre, certains conseils seront nécessaires à suivre en fonction de votre zone de plantation. D’une part, si vous habitez dans une région pluvieuse ou proche d’une source d’eau (océan, mer, rivière, …), vos plants de vigne ne supporteront pas bien l’humidité ambiante et cela sera source de maladies telles que le Mildiou. Dans ce cas là, mais aussi pour les jardiniers vivant à côté de grands vignobles, il est préférable de vous orienter vers des cépages naturellement résistants aux maladies sans traitement. Ils seront ainsi davantage résistants à l’oïdium, au mildiou et au phylloxéra qui sont les 3 plus grands ennemis de la vigne. D’autre part, si vous habitez dans une région de montagne, au nord de la France ou d’autres régions ou pays froids, évitez à tout prix les variétés tardives car le raisin n’aura pas le temps de pousser compte-tenu de la longueur de vos hivers.

Préparation du jardin, verger ou potager

Fort heureusement, la vigne est un végétal très robuste qui peut pousser plus ou moins partout. Néanmoins, un travail préliminaire du sol pour le nourrir et l’épurer ne pourra qu’être bénéfique à votre vigne et sa production sur le long terme. Débarrassez-vous donc des mauvaises herbes, gazon ou végétaux indésirables à proximité de votre futur lieu de plantation pour éviter toute concurrence racinaire avec votre vigne. Également, évitez d’être trop proche d’autres arbustes de grande taille tels que les pommiers, les orangers ou même les membres de votre potager tels que la tomate ou la courgette car la concurrence sera trop forte s’ils sont à moins de 1,50m l’un de l’autre.
Par la suite, creusez un trou suffisamment profond, soit environ 30 à 40 centimètres de profondeur, longueur et largeur afin d’y planter votre plant de vigne. L’espace nécessaire sera normalement moins grand que ces dimensions, mais en faisant cela, vous permettrez le labours de cette terre et donc une meilleure circulation des racines et de l’eau lors de la croissance. Enfin, entre chaque trou (et donc future vigne), laissez une distance d’à minima un mètre. En effet, 1m, voire 1m20 entre chaque vigne est une distance nécessaire pour éviter la concurrence des racines, la transmission des maladies avec le vent, l’absence de soleil causée par les feuilles du plant d’à côté tout en facilitant les étapes de récolte et de taille. Dans les grands vignobles, cette distance est un peu différente mais c’est surtout pour privilégier le passage des vignerons et des engins mécaniques tels que le tracteur ou la machine à vendanger entre les rangées.

Plantation de la vigne en terre

Votre jardin est désormais prêt à accueillir ces plants de vigne. Mais il faudra encore attendre 24h. En effet, lorsque vous achetez ou recevez vos plants de vigne commandés sur internet, il est primordial de les tremper 24h dans un seau d’eau à l’abri de la chaleur. Cette étape essentielle, souvent oubliée par les jardiniers amateurs, permettra d’offrir à la vigne un vrai supplément d’hydratation afin de récupérer de son voyage ou de son dernier séjour dans une serre, et sera favorable à une meilleure adaptation du plant dans votre jardin. S’il s’agit de plants en racines nues, plongez les entièrement dans le seau, et s’il s’agit de pieds en pot ou en godet, trempez en priorité la motte de terre.
Une fois ce délai passé, vous pouvez planter la vigne dans le trou précédemment creusé. N’y ajoutez pas d’engrais à l’intérieur car vous risqueriez de brûler les racines et tuer votre arbuste. C’est vraiment l’erreur à ne pas commettre car vous risquez davantage d’y perdre que d’y gagner en procédant ainsi. Il est d’ailleurs conseillé d’attendre quelques semaines avant de nourrir votre plant de vigne avec de l’engrais, et si vous le faites, de privilégier des billes d’engrais à libération lente pour vigne afin que l’engrais se libère pendant 6 mois sans jamais épuiser ou trop en demander à votre vigne. Enfin, concluez cette plantation par l’ajout d’un tuteur solide permettant de guider la vigne au fil des ans.

Finalisation et arrosage

Vigne plantée, tuteur installé, il ne reste plus qu’à recouvrir l’ensemble de terre. Vous pouvez pour cela utiliser la terre précédemment extraite du trou, mais aussi la mélanger avec du terreau pour la nourrir davantage et réaliser des apports intéressants pour la vigne. Vous pouvez retrouver ce terreau dans n’importe quelle jardinerie, pépinière viticole dans votre région ou site de vente en ligne spécialisé dans la vigne. Ne tassez pas trop par la suite, mais arrosez abondamment, ceci pour toutes les variétés.
Qu’il s’agisse de raisin sans pépin, de raisin blanc ou de raisin noir, cette phase de plantation sera la même. Versez donc la moitié ou la totalité d’un arrosoir au pied de ce nouvel arbuste pour favoriser son adaptation au nouveau sol. Par la suite, n’abusez pas d’arrosage (moins d’une fois par semaine, voire par mois selon les périodes) car sinon les racines ne se développeront pas en profondeur, et la vigne sera moins résistante face aux coups de chaleur ou absences d’arrosage. Il ne vous restera ensuite plus qu’à la tailler pendant l’hiver afin de l’adapter à la forme que vous souhaitez lui donner : treille, vigne en gobelet, pergola, contre le mur ou toute autre combinaison que vous êtes libre de choisir sans que cela ne pénalise ou diminue la productivité de votre plant de vigne et de ses excellents raisins à venir.